Ouest France

Ils font aimer l'anglais aux enfants
 
Ouest France - SpeakyPlanet

Devenir bilingue en jouant, c'est possible grâce à l'équipe de Speaky Planet. Une start-up qui compte plus de 10 000 abonnés.

 

Déjà 11 800 abonnés. Vingt-cinq nouveaux chaque jour, venus du monde entier ! SpeakyPlanet est une petite start-up qui ne connaît pas la crise ! Créative, l'équipe réinvente des chemins pour apprendre l'anglais. Ambiance cool dans les bureaux de cette entreprise angevine, qui a trouvé refuge dans une maison en tuffeau qui s'ouvrira aux beaux jours sur le jardin. Elle héberge de jeunes « cracks » inventifs et sérieux. Pas de cravates, mais des idées neuves plein la tête ! Souriants et concentrés, ils sont huit à plancher.

Tout a commencé quand Franck Fievet, le boss, à l'occasion d'un échange de maison en Irlande, s'est rendu compte que ses enfants, déjà bilingues franco-allemands, ne trouvaient rien sur internet pour apprendre l'anglais. « Avec Estelle Jollivet, qui avait réalisé des sites de compagnies théâtrales et d'artistes à Angers, on a fondé SpeakyPlanet début 2011. »

Une dizaine d'illustrateurs interviennent sur les jeux, trois nouveaux chaque mois, testés dans des écoles du primaire et jusqu'en 5 e . « En une semaine, témoigne une maman, ma fille a appris bien plus qu'en un an de cours particuliers. C'est comme une langue maternelle, ça s'apprend par imprégnation. » Très intuitive, la méthode peut se jouer aussi en famille, jeux d'actions, de courses, pour apprendre les animaux de la ferme, les couleurs, des quizz. Franck Fievet rassure : « On peut n'avoir jamais fait d'anglais pour commencer à jouer. L'obtention de médailles à collectionner, la présence de mascottes les « Speakies » et bientôt un dictionnaire interactif pour visualiser ses progrès, tout ça fidélise les enfants. » Prochains rendez-vous pour Speaky Planet : la journée innovation de la maison de la technopole, Made in Angers et Expolangues porte de Versailles.

 
Lien de l'article
Autres articles :