Mois : mai 2012 (page 1 sur 2)

Ils parlent de SpeakyPlanet !! #1

Première revue de presse SpeakyPlanet, parce qu’on est fier comme tout lorsque des sites qu’on aime parlent de nous !!

 

D’abord, il y a ce chouette article sur Kidiklik.

Kidiklik, c’est le site Culture et sorties pour les 0-12 ans, d’abord dans le Maine et Loire, mais on me souffle dans l’oreillette qu’ils sont maintenant également en Loire Atlantique. Héhé. Bientôt ils seront partout !

 

Et puis cet article du blog SeriousGame, blog dont je vous reparlerai, puisqu’il traite des jeux éducatifs. C’est quand même une sacrée reconnaissance pour nous d’être cités chez eux.

 

Chez e-teachers, le blog des profs numériques. On est content que des profs nous aiment parce que nous on les aime aussi beaucoup !

 

J’en profite pour lancer un appel :

si vous êtes professeur d’une classe qui dispose d’un blog, et qui souhaiterait tester SpeakyPlanet, n’hésitez pas à me contacter, nous pouvons mettre plein de choses en place avec vous !

 

Nous sommes également référencés :

Sur le site Clicou Boutchou.

Sur Jeux-pour-enfants.org.

Sur Sita Famille.

Et enfin sur le site Waaaouh.

 

Merci à tous de dire tant de bien de nous ! Ça fait drôlement plaisir, et ça nous encourage à persévérer dans cette voie.

 

Si vous parlez de nous sur votre blog ou site, envoyez moi le lien, que je vous cite en retour dans ma prochaine revue de presse, c’est quand même la moindre des choses !

 

 

 

 

 


Découvrir SpeakyPlanet



Les pédagogies alternatives

Depuis la naissance de mon fils, comme tous les parents j’imagine, je n’ai de cesse de le regarder grandir. Je suis fascinée par les capacités d’apprentissage des tout petits, qui partent de rien et qui, en un temps record, apprennent à marcher, parler, manger seuls et faire un tas de bêtises que nous n’aurions même pas cru possibles. Instinctivement, je me suis mise en retrait, je l’ai laissé expérimenter et évoluer en essayant de ne pas trop m’en mêler. Et j’ai trouvé, et je trouve toujours, qu’il se débrouille très bien par lui-même.

 

Alors quand les loustics de SpeakyPlanet m’ont contactée pour travailler avec eux, j’ai adhéré tout de suite à leur philosophie : les enfants  sont selon moi (ce n’est que mon avis, n’est-ce pas ?) tout à fait capables d’apprendre tout seuls, en s’amusant. Si mon fils a appris à sauter sur ses deux pieds en cherchant le moyen le plus drôle de descendre l’escalier (oui, moi aussi en écrivant ça j’imagine tout un tas de scénarios-catastrophe, mais non, il n’est jamais tombé), un enfant plus grand pourrait sans aucun doute apprendre à dire “nose” ou “hair” en jouant à attraper un cambrioleur.

 

Cela fait quelques temps que je lis des choses à propos des pédagogies alternatives, et notamment la pédagogie Montessori. Je vous laisse aller voir ces quelques liens si vous souhaitez entrer un peu plus dans les détails :

La pédagogie Montessori

Association Montessori Internationale

Association Montessori France

L’éducation nouvelle

La pédagogie Freinet

 

Le principe, dans les grandes lignes, est de laisser l’enfant autonome face à ses apprentissages, de respecter qu’il y ait des moments où il est plus réceptif à un sujet qu’à un autre. Par exemple, si l’enfant est dans une phase où il est intéressé par la géographie, il va être attiré par des activités liées à cette matière (comme un puzzle avec les départements français, ou un planisphère), et du coup l’apprendre facilement. C’est tout le contraire que de le mettre arbitrairement devant une carte de France à apprendre par cœur, à un moment où ça ne l’intéresse pas du tout, et où la tâche lui paraitra de ce fait insurmontable.

Je ne sais pas vous, mais moi je me souviens encore du traumatisme causé par la liste des capitales européennes, que mon père essayait par tous les moyens de me faire entrer dans la tête, jusqu’à faire le pitre pour que je les retienne. Papa, si tu me lis, jamais de toute la vie je n’oublierai que “Bern’ c’est eeeeeeen Suiiiiisse” (avec l’accent de là-bas sivouplé).

 

Bref. J’adhère tout à fait à cette manière de voir l’enseignement, libre, sans autre contrainte que celles que se fixe l’enfant, manière que je trouve d’une logique implacable. Alors, bien évidemment, on peut trouver que c’est un luxe, et c’est difficilement applicable à l’école telle qu’elle existe chez nous, qui relève plus de la pédagogie traditionnelle (même si, et les professeurs me corrigeront, c’est probablement moins schématique que ça). Et puis, je suis juste une maman, et pas un professeur ou un pédagogue, je n’ai pas étudié dans les détails les mécanismes d’apprentissage des enfants, je vous fais juste partager mes réflexions, et mes observations réalisées sur le terrain auprès de ma faune locale ! En tout cas, j’essaie dès que je le peux d’appliquer ces méthodes, qui favorisent l’autonomie, et valorisent l’enfant. Quoi de plus gratifiant pour lui que de réussir à accomplir une tâche qu’il s’est lui-même fixée (Royaume-Uni > Londres ; Espagne > Madrid… comment ça je suis complètement obnubilée ?!)

 

Il me semble que des activités comme SpeakyPlanet, vers lesquelles les enfants se tournent sans contrainte, avec plaisir, vont dans ce sens. Nous n’avons aucun label “pédagogie alternative”, mais il est vrai que nous essayons de nous nourrir de ces réflexions sur l’enseignement lorsque nous inventons les jeux du site.

Laisser l’enfant seul face à son jeu, sans la sanction de la note, ni le regard du parent ou du professeur, et avec la volonté de se dépasser, d’améliorer son score, ça me semble être un moyen très efficace de lui faire apprendre l’anglais, au moins dans un premier temps. Ensuite, j’ose espérer que cela fera naitre chez lui la soif d’en savoir davantage, et d’explorer les horizons plus ardus de la grammaire ou les verbes irréguliers.

 

Et, au pire du pire, s’ils n’apprennent rien en jouant (je refuse d’y croire !!), je me dis qu’au moins, les enfants se seront bien amusés.

 

 

Si vous souhaitez aller un peu plus loin, je peux vous conseiller le livre Apprends moi à faire seul, de Charlotte Poussin, qui est une très bonne première approche de la pédagogie Montessori.

 


Découvrir SpeakyPlanet



Lancement du concours “Dessine-toi en Speaky !”

Oyez, Oyez !

 

Pas de sortie de jeu cette semaine… Mais séchez vos larmes, on ne vous oublie pas pour autant, bien au contraire ! Regardez plutôt ce que nous avons concocté pour vous : Continuer la lecture


Découvrir SpeakyPlanet



Pourquoi un blog SpeakyPlanet ?

Voilà quelques jours déjà que nous vous parlons, et même si vous pouvez avoir une petite idée de nos intentions en vous rendant sur la page “qui sommes-nous ?“, il serait bon de nous présenter un peu mieux ! Et surtout de vous expliquer ce qui nous a donné envie d’écrire un blog.

 

L’idée d’un blog SpeakyPlanet s’est faite petit à petit. Accaparés par la sortie du site, nous n’avions pas pris le temps de nous pencher sur la question. Et puis, nous nous sommes vite rendus compte que nous avions envie de parler avec vous, que Facebook ne suffisait pas.

 

Nous ne souhaitons pas être juste un site internet, qui fournit un service. Il y a tout une équipe derrière SpeakyPlanet, que nous ne voulons pas tenir dans l’ombre. Dans cette équipe, de jeunes gens sont au début de leur vie professionnelle et méritent d’avoir des retours et des échanges sur leur travail. Il y a aussi derrière SpeakyPlanet des parents, qui se posent tout comme vous des tas de questions à propos de l’éducation, de l’instruction et des loisirs de leurs enfants. Nous sommes convaincus que c’est en discutant avec vous que nous réussirons à rendre le site encore meilleur, et à répondre à vos attentes et à faire avancer notre réflexion.

 

Cette réflexion, elle porte essentiellement sur la pédagogie. Nous sommes intimement convaincus que les enfants peuvent apprendre une langue vivante en jouant. Sans cesse nous nous interrogeons sur la meilleure manière de les aider à le faire, de trouver cet équilibre entre jeux et apprentissage, le tout sans être en porte-à-faux avec l’école. Nous avons envie de vous faire part de ce qui nourrit cette réflexion – études, articles, etc.- et de savoir ce que vous en pensez.

 

Nous avons également envie d’avoir des retours sincères sur le site et les jeux, sur l’accueil que vos enfants leur font. Nous n’hésiterons pas (comme Benoît il y a quelques jours) à mouiller la chemise pour les tester ! Et nous répondrons à tous vos commentaires et messages, vous pouvez vous adresser à nous, nous sommes là pour ça.

 

Et comme on est aussi là pour s’amuser, nous vous proposerons régulièrement des jeux, des concours, avec des abonnements à la clé ! (puisque l’on parle de ça, ça ne m’étonnerait pas qu’une petite surprise voie le jour d’ici la fin de la semaine, stay tuned !)

 

N’hésitez pas non plus à vous inscrire à la newsletter, pour être informé à chaque fois qu’un nouvel article est publié. Il suffit de cliquer sur la petite enveloppe en haut à droite et de se laisser guider.

 

Je crois que j’ai fait le tour du pourquoi du comment un blog SpeakyPlanet. Quelques mauvaises langues vous diront peut-être que j’ai oublié LA raison principale, qui est que j’adore papoter. Je préfère laisser planer le doute, nous verrons bien à l’usage !

 

See you soon !


Découvrir SpeakyPlanet



Les enfants bilingues sont plus réactifs

Bonjour à tous, amis Speakynautes !

 

Aujourd’hui, j’inaugure la catégorie “revue de presse”, avec un article de Caroline Piquet déniché dans le Figaro.fr :

Les enfants bilingues sont plus réactifs.

L’article rend compte d’une étude menée au Canada sur 104 enfants âgés de 6 ans. C’est très intéressant ! Continuer la lecture


Découvrir SpeakyPlanet



Articles précédents

© 2017 Le blog de SpeakyPlanet

Thème réalisé par Anders NorenHaut ↑