Mois : juin 2014

Franck, un fondateur rêveur

On continue la série des interviews avec une personne sans qui SpeakyPlanet ne serait jamais né. Il s’agit de Franck, l’un des deux cofondateurs de notre site de jeux pour apprendre l’anglais. Il nous raconte son histoire, son idée et son ambition.

IMG_0766rognée

Franck, dis-nous qui tu es…
Je m’appelle Franck, j’ai 47 ans, je suis le papa de deux enfants de 10 et 12 ans. Je suis particulièrement concerné par le bilinguisme, parce que ma femme est allemande et nos deux enfants parlent couramment le français et l’allemand.
Pour la petites histoire, j’ai des attaches avec l’Angleterre puisque j’ai rencontré ma femme à Londres où elle a travaillé pendant 5 ans. J’y ai vécu et travaillé pendant 1 an.
Professionnellement, j’ai eu plusieurs expériences de responsable éditorial et marketing chez des éditeurs de services en ligne avant de créer SpeakyPlanet en 2011.

D’où est venue l’idée de créer SpeakyPlanet ?
J’ai eu l’idée de SpeakyPlanet lors d’un échange de maison avec une famille de Dublin pendant les vacances de la Toussaint 2010. Au moment de rentrer de Dublin, à la fin du séjour, on est resté bloqués une semaine de plus là-bas à cause d’une grève d’avions. Il pleuvait beaucoup et mes enfants regardaient la tv sans comprendre grand chose. Ayant déjà fait le tour de la ville avec les enfants, je me suis dit que ça serait bien de profiter de la fin du séjour pour les initier à l’anglais.

J’ai donc cherché sur Internet, et je me suis rendu compte qu’il n’y avait pas grand chose pour les enfants. Il n’y avait rien de vraiment intéressant dans le sens où la plupart des contenus étaient trop scolaires ou trop difficiles.

Ce qui me tient réellement à cœur avec SpeakyPlanet, c’est de faciliter l’accès à l’anglais à tous les enfants, et l’approche ludique est la plus efficace à cet âge. Mes deux enfants sont bilingues mais comme je le dis souvent, ils n’ont pas de mérite particulier. C’est juste qu’ils ont la chance d’avoir des parents de deux nationalités différentes. Parler couramment l’anglais est un atout immense qui devrait être accessible à tous les enfants. Et si les enfants n’ont pas la chance d’y accéder par la famille, il est important que des supports existent pour leur permettre de devenir bilingues.

Est-ce que ce fut difficile à mettre en place ?
On a commencé par créer 3 maquettes de jeux avec Estelle Jollivet. Nous les avons ensuite testées auprès d’enfants de 5 à 12 ans. Ils étaient très enthousiastes, et ça nous a confortés dans notre projet. Nous avons alors constitué une équipe pour créer le site SpeakyPlanet.
Ces 3 premiers jeux sont toujours en ligne (En direct du plateau météo, Attrape les formes et les couleurs et Sentiments et sensations), mais on a fait du chemin depuis car nous avons maintenant plus d’une centaine de jeux. Nous avons dernièrement sorti un jeu basé sur un dessin animé (créé par nos soins) qui remporte un grand succès.
Ce qui est difficile, c’est de trouver des idées de jeux variées, qui plaisent aux enfants mais aussi et c’est très important, des jeux qui remplissent les objectifs pédagogiques. Heureusement, nous avons une équipe très créative, qui déborde d’imagination.

À SpeakyPlanet, en quoi consiste ton travail au quotidien ?
Je me qualifierais d’empêcheur de tourner en rond. On essaie avec l’équipe d’aller toujours plus loin, d’imaginer de nouvelles fonctionnalités, de nouvelles idées de jeux. Comme je suis de tempérament plutôt rêveur, je peux dire que je m’éclate au quotidien. Bon il y a des côtés moins fun, comme le suivi administratif de l’activité, mais il faut bien s’y coller (rires). Je crois que c’est René Char qui disait : “Le poète doit avoir les pieds dans la glaise, et la tête dans les étoiles.”. Je pense que c’est un peu pareil quand on conduit un projet comme SpeakyPlanet : on doit garder les pieds sur terre, et oser rêver.

De quoi es-tu le plus fier sur SpeakyPlanet ?
De tous les commentaires laissés sous les jeux par nos Speakynautes (ndlr : visibles seulement des abonnés). Ils sont enthousiastes, positifs, frais. Beaucoup d’enfants osent même se présenter en anglais. Ils sont en confiance, ils prennent l’anglais comme un jeu. C’est génial d’arriver à faire aimer l’anglais à ce point. Et quand on aime, tout devient plus facile et plus beau !

bouton-speakyplanet


Découvrir SpeakyPlanet



Votre enfant découvre la musique en anglais !

Le 21 juin, une date qui nous met plutôt de bonne humeur à SpeakyPlanet : c’est le début de l’été ET la fête de la musique ! C’est l’occasion d’une petite sortie en famille, pour profiter de tous ces artistes sous le soleil. Et nous, nous vous proposons une activité supplémentaire pour fêter cette journée : des jeux pour apprendre le vocabulaire anglais des musiciens et des instruments !

Des jeux pour apprendre le nom des musiciens et des instruments en anglais

 
La fanfare
Si votre enfant aime la musique, ce jeu risque de lui plaire ! Les musiciens commencent à se mettre en place pour un grand concert, mais c’est un peu la panique : ils ont perdu leurs instruments (oui, ils sont assez tête en l’air !). C’est à votre enfant de les retrouver. Et dans un second temps, il va falloir les aider à suivre le chef d’orchestre ! Il ne faudrait pas qu’il y ait de couac. 😉 En tout, votre enfant apprend 22 mots anglais sur les instruments dans ce jeu.
 
instruments en anglais
 
L’orchestre symphonique
Bienvenue au conservatoire ! Nous sommes dans la section musique classique, on retrouve le pianiste, le violoniste, le harpiste… Dans ce jeu, votre enfant explore et découvre tous ces instruments de musique classique, ainsi que le nom des musiciens, le tout en anglais bien sûr ! En tout, ce sont 28 mots anglais que votre enfant mémorise : il devient un spécialiste des instruments et instrumentistes en anglais !
 
instruments de musique en anglais
 
 
EN SAVOIR PLUS SUR SPEAKYPLANET


Découvrir SpeakyPlanet



SpeakyPlanet en classe : un enseignant nous en parle !

Bruno, enseignant pour le CE1, a choisi la méthode SpeakyPlanet pour apprendre l’anglais à ses élèves. Il se prête aujourd’hui au jeu de l’interview, et nous parle de son expérience SpeakyPlanet en classe…

Interview Bruno

Pourquoi avoir choisi la méthode d¹apprentissage de l¹anglais ludique SpeakyPlanet ?
A ma connaissance, ce concept de site basé sur l’acquisition du vocabulaire par l’écoute est unique. De plus, l’aspect ludique est aussi attractif pour cette tranche d’âge.

Comment se déroule une séance d¹anglais, à quelle fréquence, sur quelle durée ?
Chaque jour, nous utilisons SpeakyPlanet dans une classe de CE1 : généralement en fin de matinée, pour une séance de 15 minutes. Selon le thème retenu, nous choisissons un jeu. Nous jouons à ce même jeu sur un cycle de 4 à 5 séances. Un élève est joueur sur l’ordi de la classe, sur le compte SpeakyPlanet de la classe. Le jeu est vidéo-projeté et le son est diffusé dans toute la classe. Le reste des enfants suit sur l’écran et répète à voix haute le vocabulaire. En quelques séances, il s’agit d’une imprégnation d’une quinzaine de mots.

Comment évaluez-vous les enfants ?
A chaque fin de cycle, je mets en place des petites évaluations qui donnent d’assez bons résultats, avec un système simple de % de réussite.
Les enfants n’ont que le son SpeakyPlanet. J’utilise le dico pour qu’ils écoutent les mots que j’ai retenus. Ils ont une fiche sur laquelle ils doivent indiquer le n° que j’ai attribué au mot entendu. Je leur demande de compléter par l’écriture du mot, mais cette partie n’a pas d’incidence sur le résultat de l’évaluation (choix personnel d’axer sur l’écoute. Pour certains, le passage à l’écrit est une difficulté supplémentaire qui n’est pas liée à l’apprentissage de l’anglais). J’ai essayé de les tester sur un plus grand nombre de mots (plusieurs jeux sur les pièces de la maison) mais la difficulté était trop importante et les résultats relativement faibles (confusions).

Résultats d’une évaluation sur les pays européens : moyenne de la classe de 20 élèves : 78% / 100% : 3 élèves / + de 80% : 7 élèves / de 50% à 79% : 7 élèves / – de 50% : 3 élèves (qui sont des enfants en difficulté d’apprentissage).

Quel conseil donneriez-vous à un enseignant qui souhaiterait utiliser SpeakyPlanet avec sa classe ?
Cela nécessite un vidéo projecteur fixe en classe (vidéo et son). S’ils possèdent cet équipement, il ne faut pas hésiter, c’est un temps que les enfants apprécient.
Un temps collectif “calme” qui peut être utilisé comme une “rupture” entre 2 activités ou placé à un moment où habituellement l’attention des enfants est plus difficile à capter ( fin de matinée, fin d’après-midi). Il ne faut pas culpabiliser de l’aspect ludique de Speaky. Je n’ai pas assez de recul, mais je pense que c’est un outil qui, si on l’utilise régulièrement, constitue un bain de langage efficace: par répétition l’enfant apprend des mots et de plus devient réceptif aux sonorités des locuteurs anglais.

Nous remercions Bruno pour avoir répondu à toutes nos questions !

Vous aussi vous êtes enseignant et utilisez SpeakyPlanet ? N’hésitez pas à nous faire partager votre expérience !

EN SAVOIR PLUS SUR SPEAKYPLANET


Découvrir SpeakyPlanet



Questions de parents #2 : « Mon enfant arrivera-t-il à jouer seul sur SpeakyPlanet ? »

Récemment, comme certains de vous le savent peut-être déjà, nous avons lancé un sondage pour connaître votre avis sur SpeakyPlanet. Notre objectif : recueillir votre ressenti et vos attentes pour pouvoir entièrement vous satisfaire ! Et pour vous répondre précisément, nous avons lancé la série “Questions de parents”. Le mois dernier, nous vous répondions à la question “Mon enfant va-t-il être assidu à SpeakyPlanet ?“. Aujourd’hui vient le tour d’une nouvelle question : “Mon enfant arrivera-t-il à jouer seul ?”
 
Speaky parent
 
Tout d’abord une question d’âge
Il faut savoir que tous nos jeux sont pensés et conçus pour les enfants de 7 à 13 ans. D’après nous, il est préférable d’avoir au moins 7 ans pour commencer seul l’aventure SpeakyPlanet. Pourquoi avoir choisi cette tranche d’âge ? Je vous donne rendez-vous sur un autre de nos articles pour connaître la réponse à cette question ! ==> Des jeux pour les 7-13 ans ?
 
Une aisance sur l’ordinateur nécessaire
De façon plus générale, votre enfant peut jouer seul sur SpeakyPlanet dès lors qu’il devient autonome sur l’ordinateur. En effet, beaucoup de jeux nécessitent de savoir manier la souris et le clavier. Sinon, il sera nécessaire de l’accompagner, au moins au début, le temps qu’il (ou elle) se fasse la main !
 
L’oral privilégié à l’écrit
Votre enfant n’est pas obligé de savoir lire ou écrire pour jouer, car SpeakyPlanet privilégie l’immersion orale à celle écrite. C’est un choix et une volonté qu’avait SpeakyPlanet dès le départ : immerger l’enfant dans un véritable bain de langage. Et l’oral s’avère être le meilleur moyen d’y arriver. Aussi, pour garantir un accent parfait, toutes nos voix sont enregistrées par des comédiens anglophones natifs. Vous retrouvez bien sûr aussi de l’écrit, dans les sous-titres par exemple, mais votre enfant ne sera pas interrogé dessus.
 
Des jeux simples et intuitifs
Lorsque nous nous lançons dans l’écriture d’un jeu, nous sommes très vigilants quant à sa simplicité. Un enfant doit pouvoir arriver sur le jeu et le comprendre intuitivement. C’est pourquoi nous privilégions des jeux simples, permettant à l’enfant de trouver ses repères le plus rapidement possible !
 
Un site sécurisé avec zéro pub
S’il y a bien une chose à laquelle on tient à SpeakyPlanet, c’est la sécurité des enfants ! Aucun danger pour lui sur SpeakyPlanet, aucune pub n’est là pour le déranger !
 
Ce sont tous ces éléments qui font que vous ne devez pas avoir peur de laisser votre enfant seul sur SpeakyPlanet. Au contraire, en étant seul, il se plongera plus facilement dans cette langue étrangère qu’est l’anglais.
 
Nous espérons avoir répondu à votre question ! N’hésitez pas à nous demander plus de détails, nous sommes là pour ça après tout 😉
 
EN SAVOIR PLUS SUR SPEAKYPLANET


Découvrir SpeakyPlanet



© 2017 Le blog de SpeakyPlanet

Thème réalisé par Anders NorenHaut ↑