L’aventure SpeakyPlanet n’existerait pas sans l’ensemble de ses membres, aux compétences et talents variés. A Speakyplanet, chacun donne le meilleur de lui-même pour garantir l’apprentissage de l’anglais pour tous les enfants.
 
Après Hélène, notre illustratrice-graphiste, et Thi-Hien, notre assistante éditoriale, c’est Pierre, le musicien de la bande, qui se plie au jeu de l’interview ! Découvrez les coulisses de son métier de designer sonore…

 
Pierre Bossard, designer sonore à SpeakyPlanet
Peux-tu te présenter en quelques mots ?
Je suis Pierre, j’ai 29 ans et suis originaire de Cholet. Je vis à Angers depuis 10 ans, et ça fait deux ans que j’ai intégré SpeakyPlanet, en tant que designer sonore. Et en dehors du travail, je fais partie d’une groupe de musique qui s’appelle Mindgame, pour lequel je suis chanteur, guitariste et auteur.
 
Comment as-tu connu SpeakyPlanet ?
Avant même la création de SpeakyPlanet, j’ai fait un stage avec Estelle Jollivet, cofondatrice du site, lorsqu’elle avait encore son activité d’indépendante. C’était un super stage : nous réalisions des reportages pour le Festival d’Anjou : interviews de comédiens et metteurs en scènes, coulisses… Un peu avant le lancement officiel de SpeakyPlanet, Estelle m’a recontacté pour me proposer de participer à l’aventure SpeakyPlanet… J’ai tout de suite dit OUI ! Faire du son pour des jeux vidéos, je n’avais encore jamais fait ça, et ça me donnait plutôt très envie !
 
Ton rôle ?
Au tout début, j’ai commencé par faire uniquement du découpage de sons pour les jeux, à partir des voix de nos comédiens anglais. Quand j’y repense, on travaillait vraiment avec le matériel minimum, c’était assez artisanal en fait ! Aujourd’hui nous travaillons avec du matériel professionnel. SpeakyPlanet a bien évolué !
 
On a ensuite décidé de créer un mini-film pour présenter SpeakyPlanet, je me suis occupé de la maquette de départ et du montage. Et puis, on s’est dit que faire une vidéo pour chaque jeu pourrait être bien aussi ! Je me suis donc mis au travail pour réaliser un trailer pour chacun des jeux. Je joue et me filme en train de jouer ! C’est assez marrant car je dois jouer de façon à ce que le film donne envie et soit agréable à regarder, et que le tout paraisse réaliste et naturel. Le trailer doit montrer à la fois la pédagogie et le côté ludique du jeu.
 
Et depuis peu, je compose des musiques pour certains jeux ! La première fois était pour la chanson du jeu Le journal d’Hailey Lewis. Ce personnage est la chanteuse de SpeakyPlanet, et je suis en quelque sorte son compositeur ! Avant la composition en elle-même, je me réunis avec Thi-Hien qui m’aide beaucoup sur l’écriture des textes. C’est aussi avec elle qu’on définit le style et l’ambiance pour la chanson. La musique doit avoir un esprit joyeux et festif pour que la chanson donne envie et surtout, qu’elle soit facilement mémorisable pour les enfants. L’objectif reste tout de même de leur apprendre l’anglais, mais en chanson ! Vous découvrirez d’ailleurs prochainement une toute nouvelle chanson… 😉
 
Le journal d'Hailey Lewis
Un nouveau jeu sort sur SpeakyPlanet : que dois-tu faire ?
Tout se passe en 4 grandes étapes :
– Enregistrement des voix : on se rassemble avec Thi-Hien et nos comédiens anglais qui se mettent dans la peau des personnages !
– Découpage des sons, pour que les développeurs puissent intégrer les voix aux jeux
– Habillage sonore : bruitages et musiques d’ambiance. C’est un gros travail de recherche. Certains sons peuvent paraître anodins, et sont en fait très compliqués à trouver : il faut leur chercher un équivalent. Par exemple, pour un bruitage de mouvement, j’utilise des sons de fouet, qui ressemblent à un bruit de vent très rapide. Il faut donner l’illusion d’un certain son alors qu’en réalité il s’agit de toute autre chose !
– Tests et ajustements des sons : effets, volume, etc. L’univers entier du jeu doit être cohérent pour que le joueur soit réellement dedans, ce qui donne parfois lieu à des modifications.
 
La tâche que tu as le moins aimée
Je dirais l’enregistrement des sons pour le dictionnaire interactif. Il a fallu enregistrer les mots un à un, c’était assez rébarbatif. Le dico une super fonctionnalité en terme de pédagogie, mais je dois avouer que sa création a été laborieuse !
 
Ce que tu préfères dans ton travail
La création des chansons est un moment vraiment agréable, c’est un peu comme une récréation. Je n’ai vraiment pas l’impression de travailler. Je m’amuse !
 
J’aime aussi beaucoup la création des sons pour les séquences animées des jeux qui sont de plus en plus nombreuses. Je récupère les animations sans aucun son. C’est à moi de les rendre vivantes au moyen de bruitages, voix, musiques… Quand on regarde la vidéo avant et après, on a l’impression de voir deux choses différentes !
 
EN SAVOIR PLUS SUR SPEAKYPLANET
 

Pierre et toute l’équipe SpeakyPlanet vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année !!!


Découvrir SpeakyPlanet