Mot clé : apprendre l’anglais

8 différences entre la France et le Royaume-Uni

Voyageons un peu à travers cet article : voyons les 8 grandes différences qui distinguent la France du Royaume-Uni culturellement parlant ! Eh oui, avec SpeakyPlanet, on apprend l’anglais, mais quoi de mieux pour pratiquer la langue de Shakespeare que de se rendre directement au Royaume-Uni. C’est parti pour la minute culture ! :)
 
culture anglaise
 
1/ Le port de l’uniforme à l’école
En Angleterre, le port de l’uniforme est énormément répandu. Il fait aujourd’hui partie de l’imagerie collective que l’on a de l’Angleterre, Harry Potter a aussi beaucoup aidé à l’export de cette image. L’uniforme est différent selon les écoles, cependant les habits restent globalement les mêmes. Les filles portent une jupe, un pull ou un gilet, une chemise et une paire de chaussettes hautes, parfois même une cravate. Les garçons, quant à eux, portent un pantalon, un pull ou gilet, une cravate et une chemise.
 
2/ La conduite à gauche
C’est sûrement ce que l’on remarque en premier lorsqu’on arrive au Royaume-Uni, mais aussi ce que nous trouvons le plus loufoque ! En effet, aujourd’hui, très peu de pays roulent à gauche, la plupart étant d’anciennes colonies britanniques. Pourtant, à l’époque, tout le monde circulait à gauche. D’où vient cette drôle d’idée ? Eh bien à l’époque, les chevaliers étant pour la majorité droitiers, leur épée était sur leur gauche. En circulant à gauche, cela évitait aux épées de s’entrechoquer, ce qui aurait été une véritable provocation. Mais alors, pourquoi roulons-nous à droite ? C’est Napoléon qui a eu cette idée, qui à la base n’était rien d’autre qu’une stratégie militaire. Elle a tellement bien fonctionné qu’aujourd’hui on roule presque tous à droite !
 
3/ Les feux tricolores
En Angleterre, contrairement à la France, les feux de circulation passent au orange dans deux cas : avant de passer au rouge, et avant de passer au vert ! C’est pour signaler aux conducteurs qu’ils peuvent se préparer à démarrer.
 
4/ Les prises électriques
Si vous voyagez en Grande-Bretagne, vous devez vous munir d’un objet qui vous sera d’une utilité cruciale. Un adaptateur pour les prises électriques. Combien de personnes, au moment de se sécher les cheveux, ou de charger leur téléphone, se sont retrouvées penauds ? Là-bas, les prises ont 3 trous, ce qui s’explique par une différence de voltage.
 
5/ La manière de dire bonjour
En France on se serre la main ou on se fait la « bise », même sans être vraiment proche des personnes. En Grande-Bretagne, même si vous connaissez la personne, la « bise » n’est vraiment pas répandue. Ils préfèrent se saluer oralement, tout simplement !
 
6/ Le clavier d’ordinateur
En France nous avons l’habitude de nos claviers d’ordinateur AZERTY (ce sont les premières touches de votre clavier) mais au Royaume-Uni, leur clavier est en QWERTY, ce qui veut dire que certaines lettres sont interverties par rapport aux nôtres. Ne soyez donc pas surpris si la première fois que vous écrivez un mail là-bas, votre courriel ressemble à « Sqlut co ;;ent vqs tu ? Ici tout vq bien ».
 
7/ Le surnom des français : les « froggies »
En France nous appelons affectueusement les Anglais les « Rosbeef », mais sachez que eux aussi nous donnent un petit surnom. Ils nous appellent les « froggies », venant du mot « frog » signifiant grenouille. Tout simplement parce qu’en France, on ose manger des cuisses de grenouilles !
 
8/ Les repas
Au niveau culinaire il y a beaucoup de différences entre la France et le Royaume-Uni. Le petit déjeuner qui chez nous se résume à des céréales, ou des tartines avec un bon jus de fruit, est bien différent du « British breakfast ». En Grande-Bretagne, ce repas est très important et très nutritif, il est souvent constitué d’œufs (au plat, à la coque, frits ou brouillés) avec du bacon et des toasts beurrés. Il peut aussi contenir des « beans » (haricots blancs cuits dans une sauce tomate). Et le midi, les britanniques sont plus adeptes des sandwichs !
 
 
Ce sont ces différences culturelles qui font la richesse de chaque pays ! :)


Découvrir SpeakyPlanet



Accompagnez votre enfant dans son apprentissage de l’anglais

L’anglais est aujourd’hui la langue la plus parlée dans le monde, et constitue un enjeu majeur durant la scolarité. Mieux vaut alors commencer le plus tôt possible !
 
En tant que parent, votre rôle est très important. Voici quelques astuces pour bien accompagner votre enfant dans son apprentissage de l’anglais sur SpeakyPlanet.

 
 
Place au jeu !
Jouer 10 minutes par jourSpeakyPlanet propose aujourd’hui plus de 100 jeux spécialement conçus pour apprendre l’anglais aux enfants de 7 à 13 ans, avec 3 niveaux de langue. Conseillez à votre enfant de commencer en mode débutant et d’augmenter progressivement la difficulté, pour que l’apprentissage se fasse tranquillement et reste une vraie partie de plaisir !
 
De plus, ne lui en demandez pas trop : 10 minutes par jour suffisent pour constater de réels progrès dans la langue.
 
Votre enfant joue toujours aux mêmes jeux ? Ça n’est pas grave : la répétition est nécessaire pour apprendre une langue, et son oreille s’habitue à la prononciation anglaise. Mais n’hésitez pas à l’encourager à en essayer d’autres.
 
Enfin, incitez-le à répéter les mots et phrases qu’il entend à voix haute. Ainsi, son anglais s’améliorera plus rapidement.
 
Exemple de jeu SpeakyPlanet : Tom Walker mène l'enquête
 
Des fiches pédagogiques pour aller plus loin
A chaque jeu correspond une fiche pédagogique qui peut être imprimée. Vous y trouverez tout le vocabulaire du jeu, des points de grammaire, des expressions quotidiennes, de la culture anglaise… Un vrai plus pour aller encore plus loin.
Mais souvenez-vous : chaque enfant apprend à son propre rythme, alors pas de pression. Et félicitez-le régulièrement, ça n’est pas si simple d’apprendre une langue…
 
Fiche pédagogique SpeakyPlanet
 
Un dico interactif, pour faire le point
Et si vous testiez les connaissances de votre enfant ? A chaque fois qu’il joue, le vocabulaire qu’il entend vient enrichir son dico interactif. De temps en temps, n’hésitez pas à faire un point sur ses acquis. Comment ? En lui faisant écouter “à l’aveugle” les mots qu’il a déjà entendus (il suffit de cliquer sur la vignette correspondante), et en lui demandant la traduction en français.
Le dico interactif
 
Et puis, SpeakyPlanet est un bon moyen pour que votre enfant apprenne l’anglais, mais ça n’est pas le seul.
 
Proposez-lui de regarder ses dessins animés et séries préférés en VO, trouvez-lui un correspondant américain, irlandais ou ghanéen, accompagnez-le dans une bibliothèque anglophone, partez en voyage à l’étranger…
 
Tant que votre enfant prend du plaisir, tous les moyens sont bons pour l’accompagner dans son apprentissage de l’anglais.

 
EN SAVOIR PLUS SUR SPEAKYPLANET


Découvrir SpeakyPlanet



Thi-Hien, notre “wonder chargée de mission pédagogique”

Tous les membres de notre entreprise sont essentiels : chacun, par ses compétences et ses talents, participe à la grande aventure SpeakyPlanet, pour que l’anglais fasse partie du quotidien de tous les enfants.
 
Après le portrait d’Hélène, notre graphiste et illustratrice, nous vous proposons de découvrir celui de Thi-Hien, notre chargée de mission pédagogique… Une véritable “wonder woman” aux journées bien remplies !

Photo Thihien

Tu nous expliques ton parcours et ton rôle au sein de l’équipe SpeakyPlanet ?

Je suis Thi-Hien, chargée de mission pédagogique chez SpeakyPlanet. J’ai fait de études de langues, j’ai obtenu une licence LEA à l’Université d’Angers.

J’ai intégré SpeakyPlanet depuis un peu plus de 3 ans, en mai 2012. C’est ma première expérience professionnelle.

 

Concrètement, en quoi consiste ton poste ?

Ma première mission a été de créer les fiches pédagogiques qui existent aujourd’hui pour chaque jeu. Je me suis occupée du contenu et de la mise en forme.

 

Aujourd’hui, j’ai un rôle polyvalent :

Côté éditorial, je prépare les textes anglais et français des jeux, en collaboration avec nos conseillers pédagogiques anglais qui valident systématiquement ces textes. Je gère les enregistrements des textes avec tous nos conseillers pédagogiques, et je saisis les sous-titres anglais et français pour chaque jeu.

Côté commercial, je suis en charge de la relation client (réponses aux mails, téléphone, réseaux sociaux), des achats (fournitures, goodies…) et enfin je prépare et envoie les cadeaux récompensant les défis gagnés par les enfants (les mercredis, samedis, dimanches et jours fériés).

 

Ce poste très riche répond-il à tes attentes ?

Moi qui ai toujours voulu travailler dans les langues, j’ai pu concrétiser mon envie au sein de SpeakyPlanet. Durant mes études, j’ai appris beaucoup de vocabulaire commercial, mais pas forcément du vocabulaire du quotidien. Aujourd’hui encore à SpeakyPlanet, je me surprends à apprendre de nouveaux mots !

 

Tu nous en dis plus sur le déroulement d’un enregistrement chez SpeakyPlanet ?

Aujourd’hui, on a sur SpeakyPlanet plusieurs personnages récurrents au sein des jeux. Nos conseillers pédagogiques anglais interprètent chacun un ou plusieurs personnages qui leur sont propres.

C’est assez amusant de voir qu’une même personne est capable de modifier sa voix et donc, de pouvoir incarner des personnages différents.

Je rassemble donc ces conseillers selon nos besoins, ainsi que Pierre qui gère le découpage des sons. Un enregistrement peut durer d’une à deux heures selon les textes. Ce qui est à la fois amusant et difficile, c’est lorsqu’on crée un nouveau personnage et qu’il faut trouver un timbre de voix nouveau sans se laisser influencer par ce qui a déjà été fait. Aussi, lorsqu’on invente un personnage, on lui crée également une personnalité. C’est parfois difficile pour nos interprètes de s’imprégner rapidement de ces personnalités !

 

Et concernant ton travail sur les jeux ?

Comme toute l’équipe, je participe à l’écriture des scénarios des jeux. C’est un moment agréable, où l’on travaille toujours par deux ou par trois. Ça permet de travailler avec tout le monde. On peut laisser parler notre imagination, se lâcher un peu… Attention, il y a quand même des contraintes : technique, graphisme, vocabulaire. Même si nous sommes devenus des adultes, notre enfance ressurgit toujours dans ces moments-là !

J’ai notamment participé à la création du personnage Lily Manchot : petite fille manchot aimant partir à l’aventure et prendre les choses en main dans sa famille qui est plutôt très ennuyeuse… !

 Capture Lily Manchot 2

Lily est un personnage vraiment intéressant : malgré son côté enfantin, c’est une petite fille mature, intelligente et pleine de caractère. Je me retrouve un peu à travers elle : je suis du genre à organiser des sorties avec mes proches, je n’aime pas rester sans rien faire et je l’avoue, j’ai moi-même mon petit caractère !

 

 Ton plus beau souvenir depuis ton arrivée à SpeakyPlanet ?

Incontestablement, l’écriture de la chanson en collaboration avec Pierre (notre designer son, musicien et chanteur) pour le jeu Le journal d’Hailey Lewis. C’était une réelle nouveauté à SpeakyPlanet, la première chanson enregistrée ! J’ai eu la chance de prêter ma voix pour les chœurs de cette chanson, avec Jonathan, qui, même s’il est surtout développeur, a une autre corde cachée à son arc : une magnifique voix ! L’enregistrement reste un très bon souvenir, on se sentait comme de vrais chanteurs en studio, c’était très amusant ! Aujourd’hui encore, la chanson continue de résonner dans ma tête. C’est une expérience qui risque de se renouveler prochainement… 😉

 Capture Hailey Lewis

Ce qui t’a le moins plu au cours de cette première année ?

Le lancement du dico : j’ai dû repasser sur tous les mots de chaque jeu pour y ajouter leur nature. C’était un très gros travail, assez pressé : il ne fallait pas perdre de temps !

Je pense aussi à la refonte de toutes les fiches pédagogiques dans un objectif d’amélioration : c’est un travail qui m’a vraiment pris beaucoup de temps.

 

Et ce que préfères-tu dans ton travail ?

Sans aucun doute, la polyvalence des tâches : mes journées ne sont jamais monotones ! Et puis écrire des textes : scénarios toujours différents et riches…

J’ai eu la chance d’avoir trouvé ce travail directement après mes études, et il y règne une très bonne ambiance.

J’apprécie également de voir le rendu final des jeux, les tester, jouer et se surprendre à essayer de faire un top score pour gagner des médailles !

Capture Lily Manchot 1


Découvrir SpeakyPlanet



Les “serious games”, vous connaissez ?

5278cd5ade9fc

Mais quel est ce terme étrange que l’équipe SpeakyPlanet nous fait découvrir aujourd’hui ?


Traduit mot à mot, serious game signifie jeu sérieux. En français, ça sonne vraiment très sérieux, et pas très amusant. Mais si, promis !

 

Les serious games, ce sont des jeux vidéo éducatifs, pour les petits comme pour les grands, pour apprendre et pas uniquement se détendre et passer un moment agréable.

 

Interactifs et ludiques, les serious games font appel à des compétences multidisciplinaires : stratégie, mémoire, concentration…

 Capture d’écran 2013-11-08 à 22.33.08

 

C’est une nouvelle façon d’apprendre en exploitant les nouvelles technologies (ordinateurs, Internet…), dans une ambiance conviviale. Attention, sérieux ne veut pas dire rébarbatif !

 

Les serious games sont de plus en plus connus, il existe même une Serious Game Expo !

 

Certains jeux sont spécifiquement conçus pour les très jeunes enfants, dès 3 ans, notamment sur tablette tactile.

 

Tous les jeux SpeakyPlanet s’inscrivent parfaitement dans cette mouvance de jeux intelligents et « sérieux ». La pédagogie contenue dans nos jeux est la clé de ce « sérieux ». Mais la pédagogie peut être ludique, et l’apprentissage amusant !

 Capture d’écran 2013-11-08 à 22.31.03

SpeakyPlanet conçoit des jeux adaptés aux enfants de 5 à 13 ans pour une utilisation sur tablette. Et aux enfants de 7 à 13 ans pour une utilisation sur ordinateur, à cause du maniement de la souris.

 

La plupart des serious games ont plusieurs points communs, dans leur conception et leurs valeurs :

 

– ils encouragent le joueur
– le temps de jeu est évalué
– le joueur peut suivre sa progression

 

Autant de critères qui font un bon serious game… et qu’on retrouve évidemment sur SpeakyPlanet !

 

N’hésitez pas à chercher des preuves de certification ou de confiance d’organismes institutionnels ou reconnus.

 Capture d’écran 2013-11-08 à 22.35.22

Ainsi, SpeakyPlanet affiche le label « Kid safe certified », qui assure que l’environnement de jeu est sûr pour les enfants, et que le site ne présente aucun risque pour les plus jeunes.

Enfin, SpeakyPlanet est référencé sur le site français Potati, navigateur sécurisé pour les enfants.

Dès mai 2012, quelques mois après notre création, SpeakyPlanet était cité par Le Blog SeriousGame.be pour la qualité (et le sérieux !) de ses jeux. Thanks a lot!

1395380_618442524868964_728398406_n


Découvrir SpeakyPlanet



Zombie Shop : un jeu frissonnant !

screenshot-zombie-shop

 *

Attention, âmes trop sensibles s’abstenir… Saurez-vous garder les yeux ouverts tout au long de Zombie Shop, le jeu pour apprendre l’anglais tout en frissonnant ?

 *

En plein Halloween, vivez le frisson de cette fête venue d’Amérique grâce à notre jeu… et apprenez en même temps les différentes parties du corps humain !

 *

10

 *

Mais Zombie Shop, c’est quoi ? Il s’agit d’un quiz qui se déroule dans une ville-zombie, en pleine période de soldes. Les zombies se ruent vers la boucherie, leur boutique préférée : ils veulent s’offrir des parties du corps toutes neuves. Chacun leur tour, ils demandent la partie dont ils ont besoin, et c’est au joueur de cliquer sur la partie du corps réclamée. Plus de 30 mots sont à découvrir… et à retenir !

 *

Sur SpeakyPlanet, tous nos jeux sont conçus pour les enfants de 5 à 13 ans, et si celui-ci est exceptionnellement un peu effrayant, nos 30 jeunes élèves-testeurs l’ont déjà adopté !

 *

Capture d’écran 2013-11-01 à 21.50.26 *

Comme tous nos jeux, Zombie Shop se décline en 3 niveaux : débutant, moyen et avancé, pour que chacun puisse apprendre et s’amuser à son rythme.

*

Et bien sûr, le contenu de Zombie Shop a été validé par des enseignants, et les voix du jeu enregistrées par des natifs anglophones. C’est ainsi que nous concevons tous nos jeux !

 *

N’attendez plus, jouez avec votre enfant et passez un moment agréable – in English, of course!

*

Capture d’écran 2013-11-01 à 21.50.00

 *

Et vous, allez-vous fêter Halloween et jouer à “trick or treat” ?

Tell us about it!

 

 

 


Découvrir SpeakyPlanet



© 2016 Le blog de SpeakyPlanet

Thème réalisé par Anders NorenHaut ↑