Oyez, oyez, Speakynautes ! Ceci est mon premier article, permettez-moi donc de vous souhaiter à mon tour la bienvenue. Welcome !

 

Sans plus attendre, voici donc mon premier test d’un jeu SpeakyPlanet. Soyons clairs ! Le but de ces tests n’est en aucun cas de chanter les louanges des jeux mais bien d’être le plus objectif possible. Pour la pub, il faudra repasser !

 

Aujourd’hui, donc, je m’occupe du petit dernier : “Visage et accessoires”

 

 

Ni une, ni deux, je lance le jeu. Et là, première réaction : Qu’est-ce que c’est que ce fond gris tout triste !? Dommage. Bon, les dessins sur les pièces sont plus mignons, il y a des couleurs, j’aime mieux ça.

 

Le principe du jeu est simple. La moitié des pièces sont des accessoires, l’autre des parties du visage. Il faut réunir l’objet avec la partie du corps qui correspond. Quand on a complété toutes les paires, on passe un niveau. Il y en a 8 au total.

 

Petite subtilité : dans un niveau sur deux, seules les pièces des accessoires sont illustrées, pas les autres. Il faudra donc cliquer dessus pour entendre avec quel objet les associer. C’est pas mal car ça brise la routine du jeu et ça oblige à bien écouter.

 

Au niveau débutant on entend des mots simples : oreilles, écharpe, dents par exemple. Quand on assemble deux éléments, on entend juste leurs deux noms. Dommage, ça manque un peu d’animation.

 

Le niveau moyen c’est la même chose. Ah non ! En mode débutant on entend “Truc”, et en mode moyen, “The truc”. Juste trois petites lettres en plus… mais c’est vrai que le terrible the est une telle plaie à prononcer qu’il vaut sans doute mieux l’entendre un maximum.

 

En mode avancé, par contre, on entend de vraies phrases construites, et en plus quand on complète une paire, on découvre une nouvelle image.
Je m’explique : si je réunis les dents et la brosse à dents, je vois apparaître un petit garçon qui se brosse les dents et j’entends “I am brushing my teeth”. Je vous laisse deviner la traduction cette fois-ci !

 

Je commence à m’y faire, mais les jeux pour 7-13 ans, c’est dangereux pour l’égo. Attendez, vous saviez, vous comment on dit un foulard en anglais ? Allez, juste pour vous, ça se dit neck scarf. En français, “écharpe de cou”. Sûrement par opposition aux écharpes de chevilles et aux écharpes de genoux.

 

En résumé, voici ce qui m’a plu et bien sûr ce qui m’a moins plu dans ce jeu :

 

J’ai bien aimé

  • • Les dessins sur les pièces, toujours aussi mignons.
  • • Le mode avancé qui est de loin le plus travaillé et propose plein de mots.
  • • Le vocabulaire couvert parce qu’il est courant et utile.

 

J’ai moins aimé

  • • Le fond gris qui est un peu morne.
  • • Le mode moyen qui ne rajoute pas grand-chose par rapport au mode débutant.
  • • Quelques bugs quand on sort la souris de la fenêtre de jeu.(Réparés)

 

 

Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

 

Benoît.


Découvrir SpeakyPlanet